Archives

Saisissez un mot clef :


mois :     Année :     Numéro :    

Sommaire du n° 321

Les nouvelles


Environnement

Protéger la nature ? Un concept erroné. Bernard Faure


Filière bois

Percer les secrets du bois Eric Leroy Terquem

Sylviculture

La plantation par nids : une technique de régénération artificielle conduite comme une régénération par trouée
François Moyses

Cours des bois sur pied

Michel et Pierre Chavet

Marché des Bois

Des conséquences de la crise
sur la nouvelle campagne de ventes de bois
Bernard Rérat

Législation

Le droit de préemption des SAFER en forêt : une intervention par exception
Stéphanie de Los Angeles, SAFER

Histoire

1900-1910 : les albums photographiques de forêts des Pyrénées
Michel Bartoli

Livrets journaliers et histoire locale

Bernard Faure

Législation

Des responsabilités réciproques du propriétaire, de son garde et de l exploitant en cas de coupe non autorisée
Michel Lagarde

Populiculture

Nous voulons garder nos peupliers et nos populiculteurs
Jean Rabuel

Portrait

Interview du Prince Jean de France

Parutions Agenda



Les dernières Nouvelles


Politique forestière


 La loi de finances 2012 et la forêt ; Les objectifs de récolte de l’on F pour 2012-2016 ; Un plan d’accompagnement renforcé pour les personnels de l’ONF ; Pour maintenir le régime forestier la Fncofor accepte une augmentation de la participation financière des communes ; Intégration des forêts américaines dans le marché du carbone ; Marchés du carbone dans le secteur forestier en France ; La vente des forêts publiques en Angleterre ; Le partage des usages de la forêt, un colloque de l’agence régionale Ile de France NatureParif ;  Les stratégies locales de développement forestier, un nouvel outil pour mobiliser plus de bois ;  Nouvelles aides á la replantation : la charte Ïmerci le PeuplierÓ mobilise la filière ; Les nouveaux chiffres de la production et de la récolte de l’IFN ; Les actions forêt des Chambres d’Agriculture.

Matériel de sylviculture et d’exploitation


Engrillagement mécanisé à l’ONF ; Nouveau cover-crop MDC ; Lutte contre la galle du châtaignier ; Le salon allemand FORST Live 2012 ; Remorques forestières Gourdon.

Filière bois


Les experts forestiers font le bilan des ventes de printemps du premier semestre 2011 ;  Allemagne : un marché du bois au taquet ; Cours des bois sur pied en Belgique ; Rencontre des forestiers européens ; Revirement dans le mode de vente des bois au Canada ; La filière Bois recrute…  mais peine à trouver  des candidats ; UPM restructure son activité papetière ; Bientôt l’acacia en bardage ? ;  Bonne nouvelle pour l’industrie du parquet.  Usine pilote du PROJET FUTUROL : une étape décisive pour le bioéthanol de deuxième génération.

Numéro " 321 "

septembre-octobre 2011



1900-1910 les albums photographiques des forêts des Pyrénées occidentales,

par Michel Bartoli

Les inspecteurs des Eaux et Forêts au XIX e siècle qui rédigeaient les documents de gestion des forêts prenaient des photos pour les illustrer. Ces photos sont de précieux témoignages de l’état des forêts, de l’avancement des reboisements et des plantations, mais aussi des techniques sylvicoles utilisées et de leur impact sur les peuplements. Enfin beaucoup montrent aussi les hommes qui vivaient de la forêt ou y travaillaient et dont les pratiques modifiaient aussi l’aspect des forêts. Dans tous les cas ce sont de précieux témoignages sur l’origine des peuplements actuels.


Les cours des bois sur pied actualisés

par Pierre et Michel Chavet

Les cours des bois sur pied actualisés tous les deux mois permettent de suivre au plus près l’évolution des marchés. En cette période vente de bois, ils sont particulièrement précieux pour les professionnels. Le commentaire rédigé par Pierre Chavet en résume les grandes tendances : La demande en produits forestiers est encore ferme sur un marché sélectif, réservé aux bois qui génèrent une marge commerciale suffisante pour faire face aux frais exponentiels.  La proportion d’invendus n’est pas obligatoirement le reflet du marché.  Les prix de retrait peuvent ne pas être adaptés aux qualités proposées, les espérances de vente calculés sur des prix au m3 d’une saison à l’autre pouvant conduire à des déconvenues si les qualités ne sont pas les mêmes.
En dehors de la morosité ambiante liée à la crise de l’euro, quelques éléments perturbent le marché, comme la réduction des besoins en bois de trituration résineux dans l’Est à la suite des fermetures d’usines à pâte et la surabondance du frêne à la suite de la chalariose.


Protéger la nature : un concept erroné ?

par Bernard Faure

Notre société vit ce paradoxe : c’est au moment où elle fréquente le moins la nature qu’elle en parle et la déifie le plus. Cette notion de protection de la nature semble à Bernard Faure, « forestier à la retraite ayant le temps de philosopher avant que son cerveau ne périclite é, une conception erronée de la nature ou tout au moins un malentendu. Car pour Bernard Faure, exemples à l’appui, la nature change en permanence : vouloir la protéger c’est en fait vouloir fixer un état jugé bon (présence de plantes ou animaux rares par exemple) alors même que cet état va naturellement évoluer et qu’il faudra, pour le maintenir, des interventions humaines artificielles et souvent onéreuses.


Percer les secrets du bois

par Éric Leroy-Terquem

 La « start-up » rennaise Dendrotech met sa compétence sur la datation du bois au service de la restauration et de la sauvegarde du patrimoine. Un prélèvement de bois effectué grâce à une carotteuse dans une ancienne charpente permet de reconstituer l’âge de celle ci,  l’histoire de sa fabrication, le réemploi éventuel d’anciennes pièces, l’âge du bois qui la constitue, et permet de mener au mieux sa restauration. Mais au passage, cette analyse apporte aussi de nouvelles données sur l’histoire de la gestion forestière et des modes de travail du bois.


La plantation par nids

par François Moyses

La plantation par nids : une technique de régénération artificielle conduite comme une régénération par trouée. François Moyses qui a déjà traité pour la Forêt Privée de plusieurs techniques originales de sylviculture propose ici une technique de régénération artificielle soutenue répondant à des situations où une simple plantation ne suffit pas, que ce soit parce que la végétation concurrente est trop envahissante,  parce que les rémanents encombrent la parcelle, ou pour tout autre raison. Une plantation en « nid » en forme de cercle ou de rectangle entouré d’une ceinture d’une essence plus ombrageante permet alors de favoriser la compression et stimule la recherche verticale de la lumière. Il est possible ensuite de sélectionner une ou deux tiges d’avenir qui formeront le peuplement final. Les entretiens sont réduits à la maîtrise de la végétation périphérique et au cassage/annélation des tiges secondaires.
Cet itinéraire technique est généralement mis en œuvre avec des essences comme le chêne ou le hêtre mais il peut être appliqué à la plupart des essences feuillues ou résineuses.
Au final c’est une technique très souple et qui répond à de nombreuses problématiques de reboisement.


Des conséquences de la crise sur la nouvelle campagne des bois

par Bernard Rérat

 Des incertitudes planent sur l’avenir, mais les marchés des bois n’ont pas encore ressenti les effets de la crise financière. Le chêne reste une valeur sûre, le hêtre se vend toujours mal mais il y a une forte demande pour le frêne et pour le robinier. Le marché des résineux ressent par contre les fermetures d’usines comme celle de UPM à Strasbourg et les bois de trituration peinent à se vendre dans cette région.


Le droit de préemption des Safer en forêt : une intervention par exception

de Stéphanie de Los Angeles

Le droit de préemption  des Safer sur  les terrains mis en vente est en principe réservé aux terres agricoles dans le but d’aider à une meilleure structure des exploitations agricoles. Toutefois quatre cas de figures ont été prévus les autorisant à exercer leur droit de préemption sur des surfaces boisées :  1)  si elles sont englobées dans la vente d’une exploitation agricole ; 2) si ce sont des semis ou plantations dont la commission communale d’aménagement a décidé la destruction, 3) si elles ont fait l’objet d’une autorisation de défrichement ; 4) si elles sont situées dans un périmètre d’aménagement foncier agricole et forestier en zone forestière.
L’article détaille  ces cas qui doivent rester des exceptions et ne faire l’objet d’aucune  interprétation  abusive.


Des responsabilités réciproques du propriétaire, de son garde et de l’exploitant en cas de coupe non autorisée

par Michel Lagarde


Le jugement  relaté par Michel Lagarde traite d’un litige au sujet d’une coupe ayant fait l’objet d’un procès verbal parce que  non prévue dans le PSG. Le cas se complique du fait qu’il s’agit  d’une coupe effectuée à la suite de la vente d’une forêt. Qui est responsable et doit payer l’amende, du propriétaire ou de l’exploitant et l’ancien propriétaire peut il se retourner contre le nouveau propriétaire ? Le cas a fait l’objet d’un premier jugement puis d’un appel et d’un jugement de la cour de cassation contraire au premier avis, preuve que les responsabilités sont complexes à démêler.


ABONNEZ-VOUS


Newsletter




Espace annonceurs » Tarifs de publicité

Consultez »

en ligne
Le numéro Spécial
"50 ans"

publicité

Les liens partenaires »

  1. Vente de coupes de bois

Archives :

  • 352
  • 349
  • 347
  • 326

N° » 351




Informations