Documentations


Les traditionnels « Cours des Bois sur pied » (constatés sur les deux derniers mois) par Michel et Pierre Chavet, accompagnés d’un commentaire résumant le marché des bois sur pied zsur la même période :

06-03-2016

Les ventes privées ont bénéficié de la demande de la part des exploitants forestiers en froid avec l’ l’ONF, qui avait limité à la demande de la FNB l’accès à ses ventes de chêne aux exploitants labellisés EU ou ayant pris l’engagement de ne pas exporter hors UE les chênes français.
Le marché du chêne reste actif dès lors que les lots comportent une proportion significative de bons produits, tonnellerie et plots. Les seconds choix et les chênes industriels sont peu demandés, même à des prix bas. Nos industriels n’en veulent plus, d’où l’intérêt de la demande asiatique, montrée du doigt avec l’arrière-pensée d’obtenir des baisses de prix, et dont on attend aujourd’hui la reprise !

Le frêne et le châtaignier bénéficient comme le chêne d’une demande ferme pour les bois de qualité. Les résineux marquent le pas avec une demande plus sélective liée à la dégradation incessante du marché de la construction neuve et de la rénovation en France, secteur gros consommateur de sciages. Les politiques erratiques et idéologiques de nos dirigeants n’arrangent finalement guère la situation !





ABONNEZ-VOUS


Newsletter




Espace annonceurs » Tarifs de publicité

Consultez »

en ligne
Le numéro Spécial
"50 ans"

publicité

Les liens partenaires »

  1. Vente de coupes de bois

Archives :

  • 352
  • 349
  • 347
  • 326

N° » 351




Informations